31/01/2009

Après "Jean va au Zwin", voici "Jean fait des photos"...

Jean fait des photos

14:03 Écrit par CPR dans Général | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

La Reid sous les étoiles...

filé d'étoile

14:03 Écrit par CPR dans Général | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Ninglinspo

Ninglinspo3

14:03 Écrit par CPR dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Cascade des Chaudières

chaudièresbis

14:03 Écrit par CPR dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

.

chaudières2bis

14:03 Écrit par CPR dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

24/01/2009

Interview de Franck Renard

Franck Renard est un photographe de la faune et de la flore de talent.
Le 11/12/08, il nous a fait l'amitié de venir présenter une petite partie de sa production photographique à la Reid, dans le cadre d'une projection C.P.R.




Le C.P.R.
Bonjour Franck, incontournable en Belgique et ailleurs, tu es un photographe reconnu. Mais comment est née en toi l'idée de faire de la photo ?
 
Franck
Il n'y a ni photographe, ni naturaliste dans la famille, je suis donc une sorte de génération spontanée dans ce domaine   :o)
J'ai eu mon premier appareil photo vers l'âge de 10 ans, un vieux Yashica à télémètre, tout en chromes, il était superbe.
Dans le même temps, j'ai commencé à m'intéresser à la nature, tout d'abord par les insectes et ensuite, les oiseaux sont devenus mes sujets de prédilection.
Gamin, je savais déjà que je voulais devenir garde forestier.  Je suis sorti de La Reid en 1984 avec le certificat de capacité en sylviculture et devenu forestier en 1996.  Jusqu'à présent, j'ai toujours consacré mes temps libre à la photo et à la nature, c'est une vocation je pense.
.Franck Renard©


Franck Renard©.



Le C.P.R.
Les nombreux oiseaux que l'on a pu voir lors de la projection sont pour la plupart farouches, quels sont les précautions à prendre ?
Comment localiser un oiseau dans son habitat pour ensuite l'observer ?
 
Franck
Localiser l'espèce que l'on a envie ou l'espoir de photographier commence par une recherche préalable de ses habitudes.  Apprendre à bien connaitre le sujet que l'on convoite est un préalable.  Soit via les livres ou Internet, mais aussi en côtoyant des spécialistes ou des ornithologues.
Ensuite, il n'y a pas de secret, il faut passer du temps sur le terrain.  Repérer, observer, affûter, rater, recommencer.
Le tout en prenant un maximum de précaution pour limiter tout dérangement.  Ethique et humilité sont les garants de la crédibilité du photographe qui opère dans la nature avec ces animaux sauvages.

Grand_tét..



Le C.P.R.
Tu es parti en Norvège durant l'hiver pour aller à la rencontre des bœufs musqué, comment t'es venu l'idée d'un tel voyage ?
 
Franck
Les pays scandinaves et les contrées nordiques m'ont toujours attiré.  Mon premier voyage en Norvège date de 1994, c'était en été, il avait plu sans arrêt pendant presque 15 jours.  J'y suis ensuite retourné au printemps, pour y photographier les grands tétras notamment et l'envie d'y faire un périple hivernal était déjà dans mon esprit depuis un moment.  En faisant des recherches sur Internet, j'ai fait la connaissance d'un vidéaste norvégien qui connait très bien les bœufs musqués.  J'ai donc monté une petite expédition grâce à lui et nous avons eu la chance de rencontrer ce curieux animal qu'est le bœuf musqué.

Franck Renard©



Le C.P.R.
Les conditions climatiques étaient elles dures à gérer sur place ?
 
Franck
Certains jours, les conditions ont été dantesques !  Le blizzard, la neige, le froid, ont rendus les marches d'approche et les attentes sur place parfois vraiment très très dures.  Mais ces conditions font totalement partie du mode de vie de ces animaux venus de l'arctique.  Et c'est comme ça que j'avais envie de les voir et de les photographier.  C'était éprouvant mais extraordinaire.  Pour pouvoir rester performant et efficace malgré le temps, il a été nécessaire d'être parfaitement équipé.  Sans un matériel bien adapté, il est impossible de survivre et encore moins de faire un boulot correct.

Franck


Le C.P.R.
Les bœufs musqués sont susceptibles de disparaître de la Norvège, quelle en est la cause ?
 
Franck
Les bœufs musqués ont été réintroduits en Norvège dans les années 1920, il en avait disparu après la dernière glaciation 7000 ans plus tôt.
C'est un animal parfaitement adapté aux conditions extrêmes, le vent et le froid ne lui pose pas de problème.  A condition toutefois que les été ne soient pas trop chaud et que les hivers ne soient pas humides.  Or ces tendances semblent se confirmer ces dernières années.  les bœufs souffrent alors de faiblesses et d'infections pulmonaires.  Plusieurs dizaines d'animaux meurent chaque année.  A ce train là, il pourrait bien ne plus avoir de bœufs musqués en Norvège d'ici 50 ans.



Le C.P.R.
Les bœufs musqués sont des animaux imposants, d'un autre âge, quel est ton meilleur souvenir de cette rencontre ?
 
Franck
La première vision, lorsque nous avons enfin localisé un petit groupe d'une vingtaine d'animaux, reste certainement un grand moment.
Ses longs poils, sa démarche chaloupée et ses cornes, font inconsciemment pensé à un mammouth, même si les deux animaux n'ont absolument rien à voir entre eux.
C'est une vision d'un autre âge, un voyage dans le temps, un moment d'intense émotion.


Franck Renard©1


Le C.P.R.
Quelle est ce "moteur" qui te fait avancer ? Essayes-tu de faire passer un message à travers tes photos ?
 
Franck
Je n'ai pas la prétention de faire passer un quelconque message via mes photos, je n'ai d'ailleurs pas la prétention non plus d'être un artiste.
J'ai la chance de pouvoir vivre à fond ma passion, d'être le témoin privilégié de scènes magnifiques, de voir des espèces emblématiques, dans des milieux sauvages et préservés.  Si les images ramenées de mes affûts peuvent un tant soit peu générer un peu de respect alors tant mieux.  Mais je ne me fais pas d'illusion, l'espèce humaine est embarquée dans un tourbillon de destruction et de mépris de l'environnement à un point tel qu'il me parait bien compromis a pas si long terme.
Dès lors, une grande part de ma motivation réside le plaisir de voyager, de faire des rencontres, de passer du temps dans la nature, d'observer les animaux à travers le téléobjectif et de partager ces moments privilégiés via des publications, des livres et des expos

 

Franck Renard© 2006

 

Franck Renard©3

 

Encore merci pour tout Franck!

Le C.P.R.

Photos de Franck Renard

Ces photos ne sont pas libres de droits

12:33 Écrit par CPR dans Général | Lien permanent | Commentaires (20) |  Facebook |

08/01/2009

étourneau

etour

18:02 Écrit par CPR dans Général | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |